Infos


Commémoration du 74éme Anniversaire de la victoire du 8 Mai 1945 à 11 heures 30 devant le monument aux morts avec dépôt de gerbe.

Information Mairie

Il a été trouvé un téléphone portable en bordure de la route départementale de Plan La Tour. Bien vouloir contacter la mairie pour tous renseignements.

Déclaration annuelle de ruches : Du 1er septembre au 31 décembre

La déclaration de ruches est une obligation annuelle pour tout détenteur de colonies d’abeilles, dès la première ruche détenue.

Elle participe à :

  • La gestion sanitaire des colonies d’abeilles,

  • La connaissance de l’évolution du cheptel apicole,

  • La mobilisation d’aides européennes pour la filière apicole française,

Elle doit être réalisée chaque année, entre le 1er septembre et le 31 décembre. Toutes les colonies sont à déclarer, qu’elles soient en ruches, en ruchettes ou ruchettes de fécondation.

Une procédure simplifiée de déclaration en ligne a été mise en place sur le site : http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/

En cas de besoin, contactez le service d’assistance aux déclarants :

A NOTER : pour les nouveaux apiculteurs ou les apiculteurs souhaitant obtenir un récépissé de déclaration actualisé, il est possible de réaliser une déclaration hors période obligatoire (entre le 1er janvier et le 31 Août 2018. Cette démarche ne dispense cependant pas de la déclaration annuelle de ruches (à réaliser obligatoirement entre le 1er septembre et le 31 décembre 2018)

 

 

 

Le SEBA ( Syndicat des Eaux du Bassin de l’Ardèche)

Plusieurs points méritent  d’être précisés.

La future régie.

Cette nouvelle structure du Syndicat a été décidée en juillet dernier et devrait être mise en place ( personnel et moyens) pour subvenir à la prise en compte de tous les services assurés jusqu’à présent par la SAUR ( compagnie fermière privée, chargée des relevés de compteurs, facturations, entretien des réseaux, contrôle des réservoirs, traitement, interventions sur fuites, etc…) arrivée en fin de contrat en janvier 2018.

Si cette opportunité a été jugée plus favorable à une baisse du prix de l’eau, elle n’en pose pas moins les problèmes de restructuration interne du syndicat et surtout de transferts de situations et de compétences ( transferts de personnels de statut privé à statut public, embauche éventuelle de personnel et spécialistes, achats et/ou cession des véhicules et matériels d’exploitation venant de la SAUR, maintien des savoir-faire autant administratifs que techniques ).

… c’est à dire tout un ensemble de mesures qui laissent à réfléchir sur la faculté du nouveau syndicat de prendre en compte toutes les situations nouvelles qui passent actuellement de l’état de structure à vocation conception, à celui cumulé, d’entreprise d’exécution, censée être à même de subvenir en tout temps et en tout lieu sur un territoire important, regroupant 80 communes, que constitue le SEBA.

On observe actuellement les prises en compte progressives de ces missions par le syndicat. Un nouveau directeur a été recruté pour assurer la mise sur pied de la spécificité « Régie ».

La qualité de l’eau

De récentes analyses sur la qualité de l’eau, effectuées par l’Union des Consommateurs UFC, sur son initiative générale et avec approbation de la commune, ont mis en évidence « une qualité. estimée très mauvaise» en mentionnant en particulier la présence de « polluants agricoles et pesticides ».

Ces résultats, pour le moins étonnants, voire dramatiques ( dès lors que sont souvent constatés la présence d’eaux troubles sur le territoire communal à la suite d’intempéries)  ont fait l’objet d’interventions complémentaires des services de l’ARS ( Agence Régionale de Santé) qui ont conclu – après recherche et analyse – à une  « absence de risque sanitaire pour la population « .

On s’interroge sur ses « deux poids, deux mesures » qui laissent entendre quelques initiatives pour rassurer, après contrôle et intervention des services de l’eau, le fond du problème étant la vétusté des réseaux en général pour le secteur du Tanargue (càd de la commune) lesquels mériteraient une restructuration complète, non sans frais exorbitants. Le syndicat pallie parfois cette situation en assurant l’approvisionnement en eau à partit des installations de Pont de Veyrières (secteur d’Aubenas – Vals)  plus modernes .

Si gravité il y avait eu, cette situation aurait du entraîner la livraison d’eau en bouteilles en mairie à distribuer, ce qui n’a pas été le cas.

Reste que la fréquence des eaux rouges ( ou turbidité de l’eau) est jugée excessive et prédispose à s’interroger sur la politique du syndicat en matière d’investissement.


Confirmation du changement de gestionnaire du service d’eau potable ( Texte du SEBA – service clientèle)

Le SEBA est désormais en charge de la facturation et du recouvrement pour le service rendu à compter du 1er janvier 2018 avec une première facture qui sera établie en juin 2018..

En cas de question relative aux factures antérieures  au 1er janvier 2018,, vous pouvez contacter la SAUR au

   46 63 36 10 10                     

du lundi au vendredi de 08h00 à 18h00

 

Pour toute autre question relative au service de l’eau et d’assainissement , vous pouvez désormais contacter le SEBA au

04 75 89 96 96

les lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 09h00 à 12h30 et de 13h30  à 17h00  le mardi de 08h00  à 18h30.

En application d’un principe constitutionnel, la continuité des services publics de l’eau et de l’assainissement collectif seront assurés entre les deux unités  SAUR et SEBA . En contrepartie en tant qu’usager, vous devez être à jour de vos règlement pour en bénéficier.

En cas de difficulté sociale, n’hésitez pas à contacter nos services pour une prise en compte et un accompagnement vers les organismes sociaux habilités.

Nous vous remercions pour votre attention et vous assurons de notre sincère considération.